ACTS International Français header
c ACTS International Français Accueil Connaître Dieu Au sujet d'ACTS
ACTS International Français ACTS International Français Vivre
  ACTS International Français sidebar
   
 
Menu principal
Schéma du site
Connaître Dieu
Je crois
Puissance d’amour
Vaincre l'inquiétude
Amour ne faillit pas
Après la mort
L'espoir
Passeport du ciel
Quand tout va mal
Croire ne suffit pas
L'amour vrai
Histoire d'amour
Le stress
L'amour de Dieu
Méditation anglais
Nous contacter
 
 
   
     
 
 
Courrier électronique Ajouter aux favoris / Partager

 

 

L’espoir: cette force qui nous
permet de continuer


Jacques Meyer, un jeune père, appela d’une cabine télépho-nique le journal local. Il voulait raconter à un reporter une histoire à vous arracher le cœur. Le reporter tenta frénétiquement de retracer d’où provenait cet appel, mais il n’y parvint pas à temps, car lorsque les policiers arrivèrent sur les lieux, Jacques s’était tiré une balle dans la tête.

Les policiers trouvèrent dans une des poches du manteau de Jacques, un dessin fait au crayon, presque en lambeaux et signé de la main de sa fille Marlyse, morte cinq mois plus tôt, calcinée. Jacques avait écrit sur le dessin: "s.v.p. ne le retirez pas de la poche de mon manteau, car je veux qu’il m’accom-pagne dans ma tombe." La mort de Marlyse accabla tellement Jacques, que celui-ci ne pouvant supporter sa douleur, demanda à des étrangers d’assister à sa place aux funérailles de sa fille. Marlyse perdit sa mère alors qu’elle n’avait que 2 ans, ainsi donc son père était sa seule famille.

Juste avant sa mort, Jacques déclara au reporter qu’il se sentait bien seul et qu’il ne pouvait trouver aucune raison valable pour continuer à vivre. Il donna ses quelques biens à l’église que fréquentait Marlyse et dit, "Peut-être que dans dix ou vingt ans, quelqu’un lira sa plaque commémorative, et cherchera à savoir qui était Marlyse Hélène Meyer et que cette personne pourra dire "Quelqu’un devait vraiment beaucoup l’aimer!"

L’espoir fait, tout comme
l’amour,
partie intégrante
de notre qualité de vie

Jacques Meyer perdit tout espoir, et se suicida dans une cabine téléphonique, mais son cas n’est malheureusement pas unique, notre société est remplie d’individus qui se sentent écrasés par leur situation désespérée.

L’espoir fait, tout comme l’amour, partie intégrante de notre qualité de vie, et nombreux sont ceux qui ayant perdu toute forme d’espérance, maudissent le jour où ils sont nés.

Notre société contemporaine, offre par le biais de ces beaux parleurs et de ces châteaux de sable, un rêve souvent impossible à réaliser et qui nous laisse sur notre faim avec une vie fade de sens et sans espoir.

Ni la science, ni la technologie ne peuvent nous apporter l’espoir. Grâce à notre technologie moderne, nous avons envoyé des hommes sur la lune, nous avons réussi à envoyer des vaisseaux spatiaux vers Saturne, nous avons grâce à la radio, à la télévision,  aux satellites et à l’internet maîtrisé les voies de la communication. Nous avons séparé l’atome. Nous avons bâti des ordinateurs capables de résoudre en quelques secondes des problèmes qui prenaient il y a de cela quelques années, des semaines, des mois voir des années pour être résolus. Et dans le domaine médical, nous avons Dieu merci accompli de remarquables progrès.

Suite à la page 2


Schéma du site  
  Haut
 
     
 
     

 

ACTS International Français footer
 
Signalez tous problèmes à 
Toutes les pages de ce site internet sont la propriété © 2004-2017 d'ACTS